visuel ldp louis michel fait chanter tshisekedi

L’interview d’Honoré Ngbanda provoque un tsunami au sein du Tutsi-Power !

 

Les états-majors des services de renseignements rwandais, burundais et congolais mobilisés

 ·       L’Ambassadeur de France interpelé sur la présence d’Honoré Ngbanda en France

 ·       « Kabila » se confie à Louis Michel : «Si Katumbi revient en RDC, je l’arrête!»

 ·       Gouvernement Badibanga : un mort-né ? Louis Michel fait chanter Etienne Tshisekedi

 ·       Une taupe de «Kabila» au sein du «Rassemblement» !

 ·       Ruberwa interpelle «Kabila» et lui demande de stopper l’importation et la vente des pneus!

 ·       Evacuation des femmes et des enfants tutsis de Kinshasa avant le 19 décembre prochain

 

La dernière interview que le leader de l’APARECO, monsieur Honoré Ngbanda, vient d’accorder à Kerwin Mahizo https://www.youtube.com/watch?v=OM0aG-3dzNw ce samedi 26 décembre a provoqué une véritable onde de choc mieux, un tsunami au sein du Tutsi-power dont les états-majors des services de renseignements basés à Kigali, Kampala, Dar es-Salaam et Kinshasa se sont fait traduire les passages d’adresse en lingala et se sont penchés sur chaque mot pour tenter de décrypter même entre les lignes les non-dits. Nos antennes au sein de l’ANR et la DEMIAP nous ont confirmé que les révélations du leader de la résistance concernant le plan d’attaque rwandaise préparée dans le plus grand secret a provoqué une véritable panique et a jeté le désarroi au sein des états-majors du Tutsi-power dans la région. Ils sont tous persuadés qu’ Honoré Ngbanda travaille avec les réseaux des officiers tutsis en exil et avec certains collabos congolais très proches de Kanambe. La colère de l’imposteur a éclaté lorsqu’il a reçu sur son portable privé l’extrait de la mise en garde d’Honoré Ngbanda sur l’opération rwandaise prévue le 4 décembre pour surprendre les congolais. Plusieurs patriotes congolais ont en effet relayé par téléphone au pays, les importants extraits du message du leader de l’APARECO.  

Piqué au vif, Kanambe a décrété la chasse aux mouchards et aux traîtres avec instructions fermes de les éliminer sans autres formes de procès ! De son côté, le grand patron du Tutsi-power, Paul Kagame, a pris la décision de repousser la date de l’opération prévue le 4 décembre, et de privilégier  d’abord la recherche de l’origine de la fuite d’information estimant qu’ on ne peut envisager une nouvelle planification sans connaître les personnes qui sont à l’origine de la fuite des dossiers secrets de l’organisation

 

 

pneu brulé rdc 2Azarias-Ruberwa

Ruberwa interpelle «Joseph Kabila» et lui demande

de stopper l’importation et la vente des pneus!

 

C’est dans cette ambiance électrique que s’est tenue, lundi 28 décembre de 22h à 23h30’ dans la résidence d’Azarias Ruberwa, une réunion extraordinaire du tutsi-power sous la présidence collégiale de Ruberwa et Nyarugabo. «Joseph Kabila» et sa sœur Jaynet ont été convoqués à cette réunion à laquelle était aussi associé le général Amisi Tango Fort. La tension dans la salle, nous dit-on, était à couper au couteau ! La méfiance et l’angoisse se lisaient sur les visages des participants. La réunion a débuté par la séance de projection du film des événements du 2 août 1998 où l’on voit, lors du soulèvement populaire, la foule des congolais en colère en train de brûler les rwandais avec des pneus au cou, avant de les jeter dans la rivière Ndjili. L’ambiance de la salle était glaciale ! 

Après la projection et un commentaire sur le danger du soulèvement populaire qui menace dangereusement la vie des Rwandais en RDC, Azarias Ruberwa a ordonné à «Joseph Kabila» de prendre toutes les mesures pour stopper toute importation des pneus à Kinshasa. Il lui a demandé, pour ce faire, de donner des instructions fermes pour que les services spéciaux interceptent tous les conteneurs des pneus en cours d’importation et qu’ils les achètent sous douanes. Il a ordonné aussi qu’on achète massivement des pneus auprès des «quados» à travers Kinshasa et d’autres villes du pays, dans le but de diminuer le nombre des pneus dont les populations pourraient se servir pour bloquer la circulation et brûler leurs victimes rwandaises ! Le PDG de l’OFIDA a été chargé de l’opération d’achat des conteneurs des pneus.   

    

Evacuation des femmes et des enfants tutsis de

 Kinshasa avant le 19 décembre prochain

 

C’est dans cette atmosphère de la peur du soulèvement populaire qu’une décision a été prise, à l’issue de cette réunion, de faire évacuer toutes les femmes tutsies rwandaises avec leur enfants (surtout des filles) vers Goma ou vers le Rwanda, pour éviter que les congolais ne se vengent sur elles en représailles des viols commis à l’Est de la RDC sur des femmes et filles congolaises. Seuls les femmes et les civils tutsis qui ont été membres de l’armée tutsi-rwandaise de l’ex-FPR et qui ont reçu les armes et les munitions distribuées par le général Bisengimana peuvent rester pour porter éventuellement main forte à l’armée tutsi-rwandaise à Kinshasa. 

 

bizima

Bizimana Karamueto présente

le plan «Nyumba kumi»

 

De son côté, Bizimana Karamueto a présenté et fait adopté son projet dénommé «Nyumba kumi» (Dix maisons). Ce plan s’inspire de la méthode de la Gestapo et consiste à infiltrer des agents du Tutsi-power dans tous les quartiers de Kinshasa pour pénétrer la population et y détecter tous les jeunes meneurs patriotes congolais qui organisent et activent le soulèvement populaire. Un budget consistant a été débloqué pour recruter dans les milieux des collabos congolais des jeunes qui seront rémunérés et équipés pour dénoncer tous les meneurs patriotes congolais qui prêchent le soulèvement populaire contre le pouvoir d’occupation tutsie rwandaise. Ces mouchards congolais seront encadrés de très près par des militaires tutsis en tenue civile et qui circuleront dans les quartiers chauds de Kinshasa avec mission d’éliminer les meneurs.   

Nous demandons à tous les jeunes patriotes congolais sur le terrain à Kinshasa et dans d’autres villes du pays, de bien s’organiser entre eux pour détecter ces mouchards au service de l’occupant en vue de les neutraliser sans pitié. 

 

Un bataillon de mercenaires sidéens rwandais

et érythréens pour commettre des viols à Kinshasa !

 

Plus rien n’arrête les hégémonistes tutsis rwandais dans leur folie de se cramponner au pouvoir en RDC pour l’occuper et la balkaniser. Un officier supérieur des FARDC, un collabo repenti, vient de nous communiquer des détails accablants sur la présence de tout un bataillon composé de mercenaires rwandais et érythréens dont la spécificité est qu’ils sont tous, ou du moins la grande majorité,  porteurs du virus de sida ! Ce bataillon est bien planquée sur la route de Kingakati où «Kabila» va souvent passer ses nuits incognito pour échapper, croit-il, à la surveillance des sbires américains. Obsession quand tu nous tiens !

Ces mercenaires ont pour mission de procéder, durant l’opération de la fausse guerre civile, au viol massif des congolaises pour les contaminer par ce virus mortel et incurable. Cette technique est abondamment usitée dans les territoires occupés de l’Est de la RDC pour exterminer à moyen et à long terme les populations congolaises qui doivent faire place progressivement aux populations tutsies.     

  

pn bulle apareco 2

L’Ambassadeur de France interpelé sur

la présence d’Honoré Ngbanda en France

 

Dans la même journée de lundi 27 novembre 2016, Hyppolite Kanambe a chargé son Directeur de cabinet, monsieur Mwilenya, de convoquer l’ambassadeur de France à Kinshasa et de lui demander des explications sur la présence d’Honoré Ngbanda sur le territoire français. Le diplomate français a été très tranchant dans sa réponse. Il a fait comprendre à son interlocuteur que la France est un pays de Droit de l’Homme et qu’en sa connaissance, monsieur Ngbanda ne menace pas la sécurité de la France ni des Français. Et par conséquent, comme toute personne qui est en règle avec son visa, monsieur Ngbanda est libre de circuler en France ! 

Mais avant de quitter le bureau de Mwilenya, le diplomate français a tenu à lui demander de passer un message à son «président» : « il faut qu’il lise bien sa constitution ! Car il est tenu de préserver la paix et l’unité de la RDC! »    

 

 

 

 

 

 

 

Gouvernement Badibanga : un mort-né ?

Louis Michel fait chanter Etienne Tshisekedi

louis michel et tshisekedi 1

 

Le gouvernement Badibanga verra-t-il le jour où sera-t-il plutôt un bébé mort-né ne survivant pas à sa naissance controversée ? C’est la question que tout observateur attentif de la politique congolaise est en droit de se poser. Surtout après le passage du sulfureux Louis Michel à Kinshasa au moment où on l’attendait le moins.  En effet, après la pression qu’il a réussie à exercer sur les Tshisekedi, père et fils, l’ancien premier ministre belge aurait réussi à convaincre les dirigeants de l’UDPS à accepter la formule d’une cohabitation politique avec « Kabila » : le premier ministre gouverne, le président règne. 

Mais pour faire avaler la pilule au peuple congolais, Etienne Tshisekedi, qui tient à ne pas perdre son mythe populaire, a exigé que l’Eglise catholique par la CENCO soit impliquée pour organiser le scénario de ce mariage d’intérêt, pour ne pas dire des dupes. C’est ainsi que la CENCO a convoqué la MP de « Kabila » et le « Rassemblement » à une rencontre le 5 décembre prochain. Qu’en sortira-t-il ? Let’s wait and see ! 

Pour réussir son poker, Louis Michel n’a pas hésité de recourir au vilain jeu de chantage. Il a informé les Tshisekedi (père et fils) que « Joseph Kabila » était décidé à diffuser les documents accablants ayants traits aux tractations et aux virements d’importantes sommes d’argent qu’il a effectué en faveur de la famille Tshisekedi pour obtenir une «transition pacifique» avec leur parti. Cet épouvantail aurait suffi à faire plier le Sphinx de Limete ! 

Kabila se confie à Louis Michel :

«Si Katumbi revient en RDC, je l’arrête!»

moise katumbi en campagne pour kanambe

 

Par ailleurs, lors des retrouvailles avec son vieux protecteur belge Louis Michel, « Kabila » n’a pas décoléré. Il lui a reproché sa «trahison» à leur amitié , son soutien à Moïse Katumbi qui lui, les a trahis tous les deux : «n’oublie pas que c’est lui, Katumbi, qui était allé me chercher les Nord-Coréens et a négocié avec eux la vente de l’uranium», aurait argué Kanambe. 

C’est ainsi que devant la plaidoirie de Louis Michel qui tentait de le convaincre de laisser Moïse Katumbi rentrer en RDC, Kanambe a été intransigeant : «s’il revient en RDC, je l’arrête» !  Autant Louis Michel a réussi dans sa mission de rapprocher Tshisekedi de « Joseph Kabila » pour une «transition pacifique», autant il a lamentablement échoué dans celle de rapprocher Moïse Katumbi » avec son ancien complice pilleur de la Gécamines.

Une taupe de «Kabila» au sein du «Rassemblement»

 

Dans l’entourage de «Kabila», c’est l’euphorie générale, car le «raïs», semble-t-il, contrôle toute la situation. Il est sur le point de retourner la situation qui était naguère  contre lui. «Vous êtes un as !», lui lancent certains flagorneurs professionnels de son entourage. On s’y réjouit que le «raïs» contrôle, comme Mobutu, ses pires opposants du « Rassemblement » parce qu’il a en son sein des taupes qui lui font rapport sur les détails des débats et stratégies de toutes leurs réunions nocturnes et diurnes. Rien n’échappe à «Kabila».

Une taupe, membre du G7, dont on nous a communiqué le nom, mais que nous tenons encore secret pour des raisons stratégiques, a été recrutée grâce au  chantage : « Kabila » brandit contre lui, comme une épée de Damoclès, les dossiers accablants de ses détournements de fonds quand il était au gouvernement. C’est l’AG/ANR Kalev qui est chargé de sa manipulation. Ainsi, le «Rassemblement», nous dit-on là-bas, n’est que l’ombre de lui-même ! Certains ont même déjà rejoint le groupe du dialogue de l’OUA pour accéder à la mangeoire nationale. Pauvre classe politique congolaise !

 

Olenga 2joka

Le général Olenga confie à «Joseph Kabila» sa crainte de voire le Tutsi-power bientôt débordé par la révolte de l’armée et du peuple  congolais

 

Quoiqu’il arrive et quoiqu’on dise, une chose est certaine : la pâte du soulèvement populaire ne cesse de monter chaque nuit et chaque jour ! Et la panique ne cesse de gagner les cœurs des occupants tutsis rwandais et leurs mercenaires pourtant puissamment équipés. Et pour preuve, ce rapport du général Olenga à «Joseph Kabila». Les deux hommes se sont rencontrés en privé et très longuement dans la résidence d’Olenga le dimanche 27 novembre.

Olenga qui revenait d’une inspection dans le Kivu et à l’Est du pays a clairement exprimé à son ami et complice «Kabila» sa crainte de voir les troupes rwandaises et alliées perdre le contrôle de la situation face à la vague de colère et de révolte au sein des troupes congolaises et des populations civiles partout à travers le pays.

A la question de Kanambe de savoir ce qu’il fallait faire pour juguler cette situation menaçante Olenga a suggéré qu’il fallait d’abord payer rapidement les militaires congolais dans toutes les garnisons à la fin de ce mois de novembre pour apaiser leur colère. Car les Congolais, dès qu’on leur donne de l’argent, ils oublient tous leurs problèmes et toutes leurs revendications. Car, estime Olenga, si les militaires congolais se joignent aux populations qui deviennent ces jours-ci de plus en plus violentes et rebelles, « nos troupes ne sauront pas y résister», a-t-il conclu.

 

Conclusion

 

Le sombre tableau que présente l’ensemble de la situation politique et sécuritaire de notre pays ainsi que la confidence du général Olenga à « Kabila »  ne conduisent qu’à une seule conclusion : le peuple congolais et son armée  ne peuvent plus compter sur son élite politique compradore. Ils ne doivent compter que sur eux-mêmes et s’assumer en soulevant pour bouter l’ennemi dehors. Ils doivent aussi savoir que le temps joue contre eux. L’ennemi a planifié de les exterminer le plus tôt possible. L’ennemi, on l’a vu, n’a pas peur de la classe politique déjà corrompue, il redoute seulement le peuple congolais et son armée qu’il veut neutraliser par tous les moyens. Il appartient donc au peuple congolais, de réagir vite et très fort ! Car s’il ne la fait pas maintenant, personne ne le fera pour lui demain! 

Paris, le 30 Novembre 2016

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

IMG 4231 2

Kiosque

  • 1
  • 2
Prev Next

Opposition congolaise conglomérat d'aven…

APARECO  - avatar APARECO 03-08-2016

Opposition congolaise conglomérat d'aventuriers & agents de l'occupation en RDC

Opposition congolaise :"conglomérat d'aventuriers" & agents de l'occupation en RDC   VIDEO         1.    Révélations de Frank Diongo : "Katumbi finance Kamerhe , il lui a acheté une maison en Grèce - Kamerhe est...

Dans une interview accordée en 2007, Moi…

APARECO  - avatar APARECO 03-08-2016

Dans une interview accordée en 2007, Moise Katumbi avoue lui-même ses origines zambiennes !

    Source ; http://maravi.blogspot.fr/2007/03/katumbi-is-my-nephew-like-it-or-not.html     (Mwata Kazembe chef coutumier en Zambie confirme que Moise Katumbi est son neveu ... ) Wednesday, March 07, 2007 Katumbi is my nephew, like it or not - Kazembe   Katumbi is...

FLASH- URGENT/ Importante mise au point …

APARECO - avatar APARECO 16-04-2016

FLASH- URGENT/ Importante mise au point de Mr Honoré NGBANDA Ce Dimanche 17 Avril 2016 à 20H30

FLASH - URGENT A suivre absolument !!! Importante mise au point de Mr Honoré NGBANDA Ce Dimanche 17 Avril 2016 à 20H30 (heure de  Paris)  à suivre sur les radios patriotiques (Bendele, Bosembo, Congohorizons) et sur www.apareco-rdc.com   Révélations sur...

Lieu de la conférence-débat de la jeunes…

APARECO  - avatar APARECO 08-04-2016

Lieu de la conférence-débat de la jeunesse congolaise à Bruxelles Samedi 9 avril 2016

        CONFERENCE - DEBAT    A BRUXELLES    SAMEDI 09 Avril 2016   ADRESSE:  Salle Silversquare Louise  523 Avenue Louise 1000 Bruxelles  *****  Places limitées inscriptions recommandées ****   INSCRIPTIONS - INFOS – CONTACTS :  00 324 93 283 437 ou 00 324 66 161...

L'APARECO à nouveau dans la presse belge…

APARECO  - avatar APARECO 19-02-2016

L'APARECO à nouveau dans la presse belge : Retombées de la conférence de l'APARECO au Brussels Press Club Articles du Journal l'AVENIR & de l'Agence Belga Presse

        RDC: l'Apareco ne participera pas à la présidentielle et appelle à la révolution populaire   Dépêche Belga publiée le 17 février 2016   L'Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo (Apareco) ne participera...

FLASH/ Grande Interview de fin d’année a…

APARECO  - avatar APARECO 18-12-2015

FLASH/ Grande Interview de fin d’année avec Mr Honoré NGBANDA Président national de l’APARECO : Ce Samedi 19 Déc. 2015

  FLASH   Grande Interview de fin d’année  avec Mr Honoré NGBANDA Président national de l’APARECO   :    Ce Samedi 19 Décembre 2015   sur les Radios patriotiques   & sur    www.apareco-rdc.com à partir de 21H00 de KINSHASA & PARIS     (20H00 de Londres )  A...

A la veille de la Conférence de Paris su…

 - avatar 11-11-2015

A la veille de la Conférence de Paris sur  le climat, Honoré Ngbanda interpelle  François Hollande sur la situation  préoccupante de la RDC!

***Téléchargez la lettre ici en format pdf*** A la veille de la Conférence de Paris sur le climat, Honoré Ngbanda interpelle François Hollande sur la situation préoccupante de la RDC! Le Bassin...

COMMUNIQUE- L’APARECO DENONCE LA DESIGNA…

APARECO  - avatar APARECO 06-11-2015

COMMUNIQUE- L’APARECO DENONCE LA DESIGNATION DE Mr. SAID DJINNIT COMME  FACILITATEUR DU DIALOGUE ENTRE L’UDPS ET LA MP

  COMMUNIQUE  L’APARECO DENONCE LA DESIGNATION DE Mr. SAID DJINNIT COMME FACILITATEUR DU DIALOGUE ENTRE L’UDPS ET LA MP   L’Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo, APARECO en sigle, a appris sans surprise,...

La résistance en marche

Votre Contribution PAYPAL (Cliquez sur "DONATE")

Notre pays a besoin de votre support pour être liberé. Le pays est sous occupation! Cette libération ne se fera que par les filles et fils de la RDC. Rejoignez la résistance congolaise et contribuez aujourd'hui!



Document très important à télécharger


Apareco Newsletter

Visitez le site en langue de votre choix

English Portuguese Russian Spanish

Registre de condoléances à Botsua Bokulu, Trésorier Général Adjoint de l’Apareco

Aller au haut