Les Tshisekedi mis à nu: le double jeu de l’UDPS !

VIDEO

AUDIO (MP3)

 

L'UDPS s’en va au «dialogue» avec «Kabila», la bouche pleine et la culotte baissée !

Craignant la foudre de la diaspora congolaise Kamerhe envoie en catimini Ewanga faire sa campagne

 

Certains congolais incrédules n’en croient pas encore leurs oreilles, et pourtant c’est vrai : une délégation de l’UDPS se trouve bel et bien actuellement à Kinshasa pour prendre part au fameux «dialogue» tant souhaité par l’imposteur rwandais «Joseph Kabila». D’après les informations en notre possession, cette délégation de traitres à la nation congolaise est conduite par l’un des propres neveux d’Etienne Tshisekedi. Vive «l’UDPS familiale»! Une bonne partie des membres de cette délégation est actuellement logée à l’Hôtel du Fleuve aux frais de … «Joseph Kabila» qui a pris tous les frais de leur séjour à sa charge : transport, logement et repas compris! Et comme on dit que la main qui donne est toujours au-dessus de celle qui reçoit, on peut déjà anticiper le rapport des forces (morales) des antagonistes lors du fameux «dialogue».

 

Mais pendant ce temps, aussi curieux que cela puisse paraître, les Congolais de la diaspora ont observé comment l’apprenti politicien et le fourbe Félix Tshilombo s’est agité ces derniers jours pour tenter de mobiliser une partie de la diaspora congolaise, essentiellement d’une même ethnie, notamment en Belgique et au Canada. Le message politique qu’il a véhiculé à «ses frères» pour les galvaniser a été : « Eh bien l’heure est venue pour nous aussi de manger. Cette fois, c’est notre tour… !»  En effet, Félix Tshilombo, comme beaucoup d’autres collabos de son espèce, estime qu’ils ont droit eux aussi à leur part de miettes que le régime d’occupation de la RDC jette, comme aux chiots, à ses collabos les plus serviles. Comme des pique-assiettes affamés, ils sont déjà en train de faire la queue devant la mangeoire, leurs culottes baissées, oubliant qu’hier ils avaient pourfendu le leader de l’APARECO lorsqu’il avait eu le courage de dénoncer, le tout premier, leur complot avec Kalev et Kamerhe pour préparer le dialogue avec «Kabila».

Nous osons donc espérer que cette fois-ci, les œillères qui empêchaient encore hier certains compatriotes d’appréhender l’ampleur du degré de cupidité et de trahison des acteurs politiques congolais tomberont enfin une bonne fois pour toutes.

 

L’UDPS «aile familiale» n’a cessé de rouler 

les congolais dans la farine !

 

Le procédé auquel ils ont habitué les Congolais est devenu plutôt classique : chaque fois qu'ils sont pris la main dans le sac ou en flagrant délit de trahison du peuple congolais  - rappelez-vous l’«Affaire Ile de Mateba », le Rapport de l'ONU sur leurs accointances avec le M23 , l’affaire du  salaire touché par Félix Tshilombo en tant que député dans un parlement dans lequel d’après les consignes de son père aucun membre de l’UDPS devait siéger ou encore maintenant le dossier du dialogue avec Kanambe– ils créent chaque fois le flou à travers des démentis sur leur véritable implication. Ou encore, ils recourent à des dénis et à des simulacres de désaveu du genre : « ce n'est pas Ya Tshitshi , il n’est pas au courant, c'est plutôt Mpuila », ou «c'est Mubake, Shabani  ou Mavungu… » Aujourd’hui, on nous balance la chanson : «c'est Félix Tshilombo et sa mère» ! Et comme conséquence, ils livrent aux Congolais le piètre spectacle des communiqués contradictoires au point qu’on se demande aujourd’hui qui est le capitaine à bord de ce bateau «UDPS familiale».  Et comme d’habitude, les personnes incriminées dans des communiqués ne sont jamais officiellement désavouées ni sanctionnées par la Hiérarchie du parti! C’est dire ! Mais les congolais feraient mieux de retenir le dicton qui dit que  : « quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup » car l’expérience montre aujourd’hui qu’avec les Tshisekedi des « loups » il y en a eu souvent.

 

 

Quand ils se font corrompre et que cela s'ébruite, certains d'entre eux n'hésitent pas à reprendre le principe dicté par leur leader (depuis la 2e République) et qui consiste à dire que 'C'est l'argent du Congo, on peut donc le prendre sans vergogne et agir ensuite à sa guise". Un principe immoral dont les militants de l’UDPS ont fait les frais à maintes reprises dans leur parcours de combattants éternels. C'est donc à ce même type de scénario que les Congolais assistent à nouveau aujourd’hui au sujet du fameux «dialogue» avec Hyppolite Kanambe. Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets !

 

Le 30 mai dernier, L’ŒIL DU PATRIOTE avait eu le malheur de révéler avant tout le monde à l’opinion nationale les tractations secrètes entamées par Kalev Mutond l’émissaire désigné par « Joseph Kabila » à l’époque http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2310-joseph-kabila-recourt-a-etienne-tshisekedi-pour-sauver-son-schema-du-dialogue-national.html pour veiller à ce que  l’UDPS, à travers les Tshisekedi père et fils,  participe pleinement à la mise en place du processus du dialogue qui devra à terme imposer, lentement mais surement, le fameux glissement qui pérennisera le  pouvoir d’Hyppolite Kanambe à la tête de la RDC. En effet, ces révélations avaient provoqué, on s’en souvient, une forte levée de bouclier dans le camp des « kabilistes et des «tshisekedistes» qui qualifièrent ces révélations de pure mensonge et des affabulations de son auteur, Honoré Ngbanda. Mais aujourd’hui, toute honte bue, les mêmes personnes, culottes baissées, s’arrachent publiquement les cheveux pour réclamer à cor et à cri l’organisation de ce même dialogue qu’elles avaient renié hier! Comme quoi la vérité finit toujours par triompher du mensonge.  

  

En considérant toutes ces prises de positions de l’UDPS, n’importe quel patriote congolais  a pu aisément se rendre compte qu’aucune d’elle ne se donne la moindre peine d’apporter de solutions concrètes à la  problématique fondamentale de l’occupation de la RDC et du projet de sa balkanisation et de son annexion par le Rwanda et l’Ouganda ! Jamais dans son discours officiel, l’UDPS a un jour dénoncé l’occupation du Congo. Jamais elle n’a dénoncé Kagame et Museveni pour l’invasion du Congo ni pour les nombreux crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis par leurs armées en RDC. Bien au contraire, le leader de l’UDPS a toujours manifesté une grande sympathie envers ces bourreaux du peuple congolais. Il s’est toujours empressé d’aller embrasser les acteurs clés de l’occupation de la RDC : de Kagame, à Azarias Ruberwa en passant par Vital Kamerhe, Kengo ou même Moise Katumbi et Katebe Katoto. Il ne manquait plus qu’Hyppolite Kanambe alias «Joseph Kabila» à cette liste noire. Maintenant c’est chose faite, la boucle est bouclée!  

 

Des collabos en mission dans la diaspora :

Boire et déboires !

 

Suite à l’argent abondamment déversé par les occupants pour arriver à leurs fins en RDC, plusieurs collabos congolais se sont rués à la course pour l’or. D’aucuns rivalisent de zèle pour être bien vus par leurs maitres rwandais. C’est le cas du collabo Ewanga qui a choisi de prêter main forte à Vital Kamerhe au sein de l’UNC. Bien qu’il fût arrêté pour avoir fait allusion aux origines rwandaises de Kanambe, et qu’il fût même en partie «mutakalisé», comme en témoigne la photo ci-dessus il y a plus d’un an, ce collabo patenté à peine sorti de prison a déjà repris du service. Téméraire, il envisage d’entreprendre une tournée européenne pour relancer son maitre Kamerhe dans la sphère de la diaspora congolaise d’Europe. Cette tournée devrait commencer par le Danemark où des rencontres préparatoires et discrètes s’organisent déjà.

En effet, L’œil du patriote y a suivi du 31 Octobre au 1er Novembre 2015, les déplacements de Monsieur Juvenal Munobe, Conseiller politique de Vital  Kamerhe qui a rencontré clandestinement Monsieur Eddy Bulungu, président de L’UNC Danemark, dans un village en province dans le nord du pays. Le but de cette rencontre clandestine est de mobiliser et de convaincre les Congolais du Danemark à accepter d’accueillir Bertrand Ewanga, le Secrétaire Général de l’UNC. Ces représentants de Kamerhe semblent oublier que tous les collabos congolais et leurs représentants ne sont pas les bienvenus au sein de la diaspora congolaise. Ils devraient se rappeler  les déboires de Kamerhe cherchant une fenêtre par où s’enfuir un certain samedi 27 juillet 2005 à Paris et où il a dû son salut à son exfiltration par les policiers, la «mutakalisation» de She Okitundu et de son ami Mokolo qui échappa de justesse grâce à ses qualités de véritable sprinter.... Ils devraient se souvenir de la détermination de patriotes contre la prestation en Europe de tous les musiciens et pasteurs collabos congolais….   

 

Mais Ewanga devra surtout faire face à un autre défi de taille: quel discours tiendra-t-il devant les patriotes congolais de la diaspora qui, dans sa grande majorité, a largement adopté le discours d’Honoré Ngbanda qui a révélé aux Congolais depuis janvier 2001 que Kanambe est un sujet rwandais et le «cheval de Troie» de l’occupation du Congo. Quel autre message Ewanga donnera-t-il à la diaspora, s’il en a l’occasion, si non prendre à nouveau le risque de froisser son maitre rwandais «Joseph Kabila» en plagiant le message de l’APARECO pour se faire accepter par son auditoire? Car ici, chacun s’en souvient, même Etienne Tshisekedi en tournée électorale en 2011 a dû, à son corps défendant, «confesser » que «Joseph Kabila» est un sujet rwandais !

 

Ainsi va la vie des congolais dans la RDC occupée : les collabos continuent à rêver de la mangeoire dressée par les rwandais , l’ANR via les ambassades s’attèlent à recruter au sein de la diaspora. Au même moment, d’autres collabos comme Madame JeanneBibi, Secrétaire à la présidence à Kinshasa, devenue « l’hirondelle » du tutsi-power et chargée de piéger son propre frère du même village, monsieur Christian Lufungulo, proche collaborateur du président de l’APARECO en Suisse,  s’est tout simplement vue  refuser son visa par l’ambassade de Suisse à Kinshasa. Pour justifier son refus, la chancellerie a justement évoquée le dernier article de L’œil du Patriote qui dénonçait sa mission machiavélique ! http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2536-kengo-et-mosengwo-menaces-de-mort-kanambe-et-le-tutsi-power-decide-a-decapiter-l-apareco.htmlComme quoi, non seulement les chancelleries à Kinshasa lisent les articles de L’œil du Patriote, mais elles y accordent surtout un crédit certain. 

Notre rédaction profite ainsi  de l’occasion pour remercier du fond du cœur tous ceux qui se mobilisent chaque jour à l’intérieur comme à l’extérieur du pays pour  permettre à L’œil du Patriote de continuer à informer nos lecteurs toujours plus nombreux . Merci pour vos nombreux messages de soutien adressés au Président de l’APARECO et à son équipe de travail. Merci, particulièrement à Monsieur Salomon Valaka pour son article plein d’encouragements diffusé dans les fora et les réseaux sociaux cette semaine. Rien n’arrêtera la résistance congolaise ! A suivre …

 

Paris, le 07 Novembre 2015

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

 

 

A lire aussi : 

 

 
 

"C'est Kimbuta qui a invité la délégation de l'UDPS à Kin", révèle un neuve de Tshisekedi

http://www.rdc-news.com/#!Cest-Kimbuta-qui-a-invité-la-délégation-de-lUDPS-à-Kin-révèle-un-neuve-de-Tshisekedi/cjds/563cd2de0cf275e9c59ae4b7

 

COMMUNIQUE 

L’APARECO DENONCE LA DESIGNATION DE Mr. SAID DJINNIT COMME FACILITATEUR DU DIALOGUE ENTRE L’UDPS ET LA MP

 

L’Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo, APARECO en sigle, a appris sans surprise, mais avec une forte indignation, la désignation par les Nations Unies de son envoyé spécial pour la région de Grands Lacs, monsieur Saïd Djinnit, comme modérateur ou facilitateur du fameux dialogue entre l’UDPS et le PPRD avec ses partis politiques satellites.

La lecture de l’histoire récente des activités des Nations Unies menées ces 2 dernières décennies en Afrique de Grands Lacs, nous apprend que les Nations Unies ne sont jamais arrivées à remplir correctement leur mission principale de maintenir la paix et d’assurer la sécurité des populations civiles et de leurs biens dans les zones en conflit armé.

Ainsi, pour mémoire, l’APARECO rappelle à l’opinion nationale congolaise et internationale qu’au début de l’année 1994, alors que tout indiquait qu’un massacre de grande échelle se préparait au Rwanda suite aux menaces pressantes et aux attaques incessantes menées par les troupes de l’Armée Patriotique Rwandaise (APR) de Paul Kagame, les Nations Unies avait décidé, à la surprise générale, plutôt de réduire drastiquement le nombre de son personnel au Rwanda. La conséquence de ce retrait est un des facteurs, si pas déterminant mais qui avait largement favorisé la perpétration de ce que l’on appelle aujourd’hui le génocide de 800.000 Rwandais Hutus et Tutsis confondus.

Depuis 1997, avec la chute du régime de Mobutu et l’entrée de l’Afdl au Zaïre, l’actuelle République Démocratique du Congo n’a cessé de subir, de façon récurrente, les agressions de diverses forces dites négatives composées essentiellement des Rwandais, des Ougandais et de quelques supplétifs Congolais qui, eux, devaient servir de décor pour masquer les motivations profondes de Paul Kagame et de Yoweri Museveni d’installer et de consolider leur régime d’occupation dans notre pays.

Malgré les nombreux rapports des experts de l’ONU et des ONG internationales des Droits de l’Homme qui ont clairement stigmatisé des crimes de guerre et crimes contre l’humanité ainsi que leurs auteurs, l’ONU s’est contentée de produire de beaux discours  avec de belles promesses de mettre fin aux agressions dont la RDC était victime. Elle a produit des résolutions pieuses assorties d’ultimatums pour attaquer directement les différentes forces négatives sur le théâtre des opérations. Elle a créé une Brigade spéciale d’intervention rapide équipée de drome pour localiser les forces négatives et surveiller les mouvements d’infiltration à la frontière de la RDC et dans la région…! Au bout du compte, rien n’y a été fait de concret et de significatif. Malgré toutes ses proclamations pieuses, la RDC fut agressée de 1997 à 1998 par le Rwanda et l’Ouganda et de 1998 à 2002 par les armées de 7 pays d’Afrique. Il s’en est suivi une série noire d’agressions perpétrées successivement par le CNDP, le RCD et ses ramifications et par le M23 contre les populations de l’Est du pays.

Durant toutes ces douloureuses années, le peuple congolais a connu le massacre des plusieurs millions de personnes, des viols de masse des femmes et des filles congolaises assortis de mutilations sexuelles, des incendies des villages entiers et du déplacement forcé des populations devenues des refugiées dans leur propre pays.

Tous ces horribles crimes ont été commis durant près de 17 ans, sur un territoire censé être sous le contrôle des Nations Unies dont la mission, rappelons-le, est plus importante de son histoire. Qui pis est, certains membres de l’ONU ont même été accusés de participer aux crimes !

L’APARECO rappelle aussi que la création de la Brigade d’intervention rapide annoncée à cor et à cri et la présence des drones dans le Kivu pour localiser les mouvements des forces négatives et détecter les mouvements des troupes d’infiltration dans nos frontières, toutes ces dispositions n’ont pas, non plus, empêché les massacres à répétition des populations du territoire de Beni et de ses environs.

Par contre, les Nations Unies se sont révélées très actives lorsqu’il s’est agit d’imposer des conditions humiliantes aux Congolais. A titre exemplatif nous citons l’opération «mixage» et «brassage» - il n’y a pas de précédent dans l’histoire - qui consistait à intégrer officiellement les assassins et les bourreaux des populations congolaises dans l’armée régulière du pays (Fardc) et au sein de la Police nationale; les différents « accords » visant l’amnistie presque générale et l’intégration des agresseurs dans les institutions tant politiques, économiques, ainsi que dans les services de sécurité et de renseignement du pays.

Vu tout ce qui précède, l’APARECO :

  ·  S’indigne de la désignation de monsieur Saïd Djinnit comme facilitateur du fameux dialogue fixé pour 3 jours à partir du 15 novembre prochain entre l’UDPS et le pouvoir d’occupation installé en République Démocratique du Congo depuis 2001;

  · Stigmatise à cet effet, l’attitude contradictoire des dirigeants politiques occidentaux qui, s’agissant de la Syrie, lors de la 70ème session ordinaire de l’Assemblée générale de l’ONU, se sont farouchement et ouvertement opposés dans leur discours à ce que l’on fasse asseoir ensemble le bourreau (selon eux Bachar El Assad) avec les victimes (les représentants du peuple syrien) pour négocier de l’avenir de la Syrie.

  · Dénonce avec force le comportement des Nations Unies qui s’apparente étrangement à la connivence du fait de l’indolence et de l’indifférence de la communauté internationale à prendre en compte les véritables fléaux que cette situation d’occupation impose aux Congolais.

  ·    Fustige cette manœuvre d’enfumage devant conduire à la mise en place d’un gouvernement dit de transition pour faciliter, en définitive, le glissement du mandat d’Hippolyte Kanambe alias « Joseph Kabila » au-delà de 2016, avec l’intention avérée de lui ouvrir un mandat à vie à la tête du régime d’occupation en RDC.

  ·     Affirme que la seule solution à ce drame ne réside que dans la prise en main de son destin par le peuple congolais lui-même; et pour ce faire, lance un appel patriotique à toutes les couches de la population congolaise de s’opposer farouchement à la mascarade d’un prétendu dialogue entre l’UDPS et les occupants rwandais !

Fait à Paris, le 06 novembre 2015

José Yango W’Etshiko

(Yajovin)

Secrétaire Général-Adjoint et Porte-parole

de l’APARECO

 

 

Etienne Tshisekedi rabroue She Okitundu et André Kimbuta

Soutenu par sa mère, Félix Tshilombo, trahit son père et relance, en son nom et à son insu, le dialogue avec «Kabila»!

 

Des sources crédibles et proches des «Tshisekedi» et de la kabilie, déçues par l’ampleur des magouilles qui se trament, ont alerté la rédaction de L’œil du Patriote pour signaler des tractations sulfureuses autour d’Etienne Tshisekedi ces derniers jours. Deux délégations se sont en effet succédé auprès de lui en l’espace de deux jours pour chercher  ce qu’ils appellent, eux, « la voie de sortie de la crise» qui sévit en RDC !

 

La première délégation fut celle envoyée par «Joseph KABILA» et composée de Léonard SHE OKITUNDU et d’André KIMBUTA. Elle fut introduite auprès d’Etienne TSHISEKEDI  le dimanche 4 octobre 2015 par son fils Félix TSHILOMBO qui semble être devenu le passage obligé pour accéder au père. Sa maman Marthe a assisté aussi aux entretiens qui se sont déroulés dans le bureau officiel de l’UDPS situé au 20e étage du building «Bastion Tower Brussels» près du quartier Matonge. Selon les sources proches d’André KIMBUTA, les deux émissaires d’Hyppolite KANAMBE ont tenté de convaincre le «Sphinx de Limete» à relancer le dialogue suspendu selon les uns et interrompu selon les autres. Mais ils ont buté à un refus catégorique de TSHISEKEDI qui a estimé qu’il a déjà clairement exprimé sa position à travers son communiqué, et qu’il ne pouvait plus se dédire en relaçant le dialogue avec KANAMBE.

Mais c’était sans compter avec la félonie de son traitre de fils et de son épouse. Car dès la sortie de l’audience, les deux émissaires de KANAMBE ont été immédiatement récupérés par TSHILOMBO et sa mère pour une autre séance de travail, mais cette fois-ci, à la Porte de Namur…. A l’issu de cette rencontre secrète, ils se sont convenus en aparté, et à l’insu d’Etienne TSHISEKEDI, d’envoyer son neveu Aristote MUTOMBO en mission de quelques jours à Kinshasa pour apporter à «Joseph KABILA» la réponse positive d’Etienne TSHISEKEDI à relancer le dialogue pour la formation d’un gouvernement de transition! André  KIMBUTA aurait à cet effet immédiatement acheté un billet de voyage pour ce faux messager d’Etienne TSHISEKEDI auprès de KANAMBE. TSHILOMBO et sa maman tiennent en effet à réaliser, avec ou sans l’accord d’Etienne TSHISEKEDI, l’exploit de GIZENGA qui décrocha la primature bien au-delà de ses 80 ans pour préparer ses vieux jours. Il faut tirer les dividendes politiques du vieux Sphinx pendant qu’il est encore vivant, estiment-ils.

      

  

 

La deuxième délégation fut celle du tonitruant Moïse KATUMBI accompagné de son grand-frère KATEBE KATOTO qui avait négocié cette rencontre. Les deux frères ont été introduits chez Etienne TSHISEKEDI, deux jours après, par son fils Félix TSHILOMBO. Cet entretien s’est terminé par la requête d’Etienne TSHISEKEDI qui a demandé à ses interlocuteurs, Moïse KATUMBI et KATEBE KATOTO, compte tenu de sa santé, d’organiser et de coordonner toute l’opposition congolaise contre la MP de «Joseph KABILA» en vue des prochaines élections présidentielles.

 

Secoués et scandalisés par ces magouilles, certains proches et fidèles dans l’entourage immédiat d’Etienne THSISEKEDI expriment leur inquiétude pour la santé de l’homme. Ils sont persuadés  que demain, si le vieux arrivait à apprendre qu’on a envoyé un faux émissaire en son nom pour relancer le dialogue, il risque de piquer une forte crise de colère qui pourrait être néfaste pour sa santé devenue déjà très fragile.

 

«Nihil novi sub sole» (il n’y a rien de nouveau sous le soleil), disaient les Romains dont l’empereur Jules César qui voulait se défendre contre ses assaillants, et ayant vu son propre fils (adoptif) Brutus parmi les comploteurs, lâcha son couteau, se laissa abattre sans se défendre et lança cette phrase devenue désormais célèbre: «Tu quoque fili mi ?» (Toi aussi mon fils ?)

 

 

En ce 12 octobre 2015 date anniversaire du décès de Simon Kimbangu , cet autre pionnier de la résistance congolaise  et  prophète de la Libération de notre pays , notre mère patrie la République Démocratique du Congo, ne lance-t-elle pas le même cri de déception à l’endroit de tous ses fils et filles qui, tantôt composent, tantôt flirtent et tantôt magouillent avec ses ennemis qui pillent ses richesses et œuvrent pour sa disparition pure et simple de la carte de l’Afrique? That’s the question !  Il est plus que temps pour que les véritables fils et filles de la RDC s’identifient entre eux et se mettent ensemble pour sauver la terre de nos ancêtres en  commençant par mettre un terme définitif aux sales besognes de tous ces traitres qui ne cessent d’hypothéquer notre héritage et celui des générations futures.

 

Paris, le 12 Octobre 2015

 

Candide OKEKE

 

L’ŒIL DU PATRIOTE

 

 

Négociations secrètes 

UDPS-PPRD autour du dialogue : Etienne Tshisekedi expose les mensonges de Félix Tshilombo !

 

Il a beau nié et traité Honoré Ngbanda de tous les nom d’oiseaux pour avoir signalé aux Congolais les tractations secrètes avec le patron de l’A.N.R., Félix Tshilombo, car c’est bien de lui qu’il s’agit, vient d’être rattrapé par ses mensonges et ses turpitudes. Et comble de ridicule, c’est le communiqué officiel de l’UDPS signé en lieu et place d’une adresse médiatique annoncée urbi et orbi par les services de communication de l’UDPS aile familiale. Dans ce communiqué du « Président de l’UDPS et Président élu de la RDC », il est écrit noir sur blanc : « L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, par la voie de son Président, a pris acte de l’échec des entretiens de Venise et d’Ibiza, ayant mis aux prises ses représentants et ceux du camp Kabila» (sic)! Alors que chaque fois qu’on lui posait la question pour confirmer les négociations secrètes entre lui-même, Kalev et Kamerhe, Félix Tshilombo jurait par ses ancêtres ne pas les connaitre, et lorsqu’on lui opposait les nouvelles des rencontres toujours secrètes entre les délégations de l’UDPS et de Kanambe en Italie et en Espagne, Tshilombo préférait plutôt charger Honoré Ngbanda qui a eu le malheur de révéler ce deal secret aux Congolais, lui attribuant tous les péchés d’Israël ! Que dira-t-il aujourd’hui aux Congolais, maintenant que ses mensonges ont été mis à nu par le communiqué officiel de son président de père? Au peuple congolais de juger et de distinguer les leaders qui se battent pour la vérité et ceux qui l’induisent en erreur avec des mensonges pour les seuls intérêts de leur ventre.

 

Quant au contenu proprement dit de ce communiqué de l’UDPS, ceux des patriotes congolais qui nourrissaient encore un dernier espoir de voir son leader historique, Etienne Tshisekedi, rejoindre, même tardivement, la voix du peuple congolais pour se liguer contre les occupants de notre pays, ils sont définitivement fixés ! Le leader de l’UDPS n’a jamais reconnu dans son discours politique l’occupation de la RDC. Consultez les archives particulièrement depuis que Kanambe est au pouvoir pour vous en convaincre ! Tout ce qui l’a préoccupé jusqu’ici, c’est la conquête du pouvoir, fut-elle avec l’aide et la bénédiction des occupants rwandais et leurs représentants en RDC. Ainsi le président de l’UDPS réaffirme une fois de plus dans sa déclaration : « Ces entretiens avaient pour but de prédéfinir le format, la thématique et de régler tous les problèmes liés à l’organisation d’un dialogue devant se dérouler à Kinshasa, entre les acteurs politiques congolais, sous la facilitation de la communauté internationale, en vue de préparer, pour la première fois dans l’histoire du pays, une alternance politique et asseoir ainsi les bases d’un état de droit et de démocratie ». Pas un seul mot sur les forces étrangères au sommet des institutions du Congo, au sein de l’armée et de la Police ainsi qu’à la direction des services de sécurité et de renseignement du pays, sans parler de l’imposteur et du « cheval de Troie » qu’on a imposé au peuple congolais au sommet des institutions de son pays! Comment en effet le leader de l’UDPS entend-il «asseoir les bases d’un état de droit » dans ces conditions d’occupation où il s’est vu lui-même arracher le pouvoir en 2011? Il n’est pire aveugle que celui qui refuse de voir, dit-on.

 

De toute façon, le communiqué de l’UDPS n’apporte rien de plus au microcosme politique congolais. Il ne modifie rien au schéma politique de Kanambe qui a enterré la dynamique du dialogue après les manifestations du 28 août à Bruxelles où Etienne Tshisekedi a été enterré par les Congolais, et surtout après le refus de la Chine de le soutenir dans la voie d’un glissement via le dialogue national. L’UDPS et les Tshisekedi n’intéressent donc plus Kanambe. L’adresse annoncée, puis le simple communiqué diffusé du président de l’UDPS déclarant la rupture des contacts avec Kabila et les siens ne sont qu’une fuite en avant pour anticiper leur lâchage par leurs alliés rwandais pour un dialogue dont la tenue n’a pratiquement plus de raison d’être. Kanambe quant à lui, a déjà trouvé la voie du «glissement» à travers le triangle Gouvernement-CENI-Cours constitutionnelle. Nous y reviendrons dans les prochains jours pour éclairer les Congolais et prévenir les patriotes et résistants congolais afin de contrer cette ruse.

 

Paris, le 14 Septembre 2015

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

 


 

L’orage gronde sur le ciel congolais !

Le couple «Joseph Kabila»/Félix Tshilombo conclue le pacte pour le «dialogue national» :

Kalev remet une «rallonge» de 3 Millions de dollars à «Mama Marthe»

 

Devant l’avalanche des pressions tant nationales qu’internationales qui se déversent chaque jour sur lui pour l’obliger à plier bagage et à dégager à la fin de son mandat, l’imposteur Hyppolite Kanambe, déterminé à se maintenir dans l’imposture au prix de sa vie, a décidé de passer à la vitesse supérieure et de prendre tout le monde de vitesse. La seule porte de salut pour lui étant l’apport de l’UDPS devant lui permettre d’imposer son simulacre de dialogue, «Joseph Kabila» vient de mettre le paquet en concluant un pacte de dernière minute avec Félix Thsilombo sur le dos du peuple congolais. Ce deal porte sur les principaux points ci-dessous :

 

  ·    Ils ont convenu de rééditer le schéma «Gizenga-Muzito». Autrement dit, Thsisekedi demeurera l’autorité morale du Gouvernement de transition qui sera mis sur pied à l’issue du fameux dialogue. Mais compte tenu de son incapacité physique et intellectuelle à gouverner, son fils Félix Tshilombo le remplacera physiquement à la tête du Gouvernement.

 

  ·   Mais pour cela, « Joseph Kabila » en accord avec Félix Tshilombo ont estimé que la présence physique d’Etienne Thisekedi à Kinshasa, ne fut ce que pendant une semaine, avant l’ouverture du dialogue est indispensable pour crédibiliser le processus. A cet effet, il a été décidé d’organiser la descente impérative du «vieux» à Kinshasa avant la fin du mois d’Août.       

 

 ·     Pour « libérer » son mari, «Mama Marthe» a exigé une «rallonge» au budget déjà alloué. Ainsi, lors de son dernier passage à Bruxelles, Kalev Mutond de l’ANR lui a apporté une valise de 3 Millions de dollars us. Il a été aussi chargé d’affréter un avion médicalisé pour assurer le voyage d’Etienne Tshisekedi dans les meilleures conditions pour lui permettre de débarquer à Kinshasa en meilleure forme physique devant la presse et la population kinoise.

 

 ·     La durée de la transition sera de 3 ans au bout de laquelle le compteur sera remis à zéro pour débuter une nouvelle République avec une nouvelle constitution sans limitation de mandat  pour le Président de la République qui sera élu au suffrage indirect par le Sénat.

 

 · Ce Gouvernement de transition dont la sortie est prévue pour mi-septembre connaîtra la participation de quelques «bonzes » de la 2eme République dont essentiellement Mokolo, Anzuluni, Atundu, Nkema et quelques « collabos-combattants » de la diaspora déjà inscrits dans la mangeoire nationale. 

 

Pour terroriser et paralyser la population kinoise, «Kabila» organise le bouclage des «zones rouges» pour rafler toutes les machettes et enlever les jeunes gens de plus de 10 ans !

 

Les événements vont donc certainement s’accélérer bientôt du côté des ennemis du peuple congolais et de leurs alliés qui sont des traîtres parmi les fils et les filles de notre pays. Mais face à eux, un mur de résistance s’élève à l’intérieur même de Kinshasa depuis un certain temps, dans le silence. En effet, au cours des nuits de mercredi 12 et Jeudi 13 Août, les jeunes patriotes résistants de la 5e colonne se sont mobilisés en silence. Ils  ont arrosé les principales artères et rues des quartiers de Kinshasa avec des tracts portant inscription : « TOBOYI DIALOGUE ! EBEBA EBEBA ! » (Traduire: NON AU DIALOGUE! ADVIENNE QUE POURRA !) Durant les mêmes nuits, on a enregistré plusieurs disparitions « mystérieuses » de plusieurs militaires rwandais de la GR particulièrement à Tshiangu, Kingakati, et Ndjili Quartier 3…. ! Paniqué, Kanambe a ordonné qu’il n’y ait aucune communication sur ces disparitions pour ne pas entamer le moral des militaires rwandais des autres unités. Par contre, dans la nuit de jeudi 13 août,  il a organisé sa réplique en ordonnant une vaste opération de bouclage des «Zones rouges», c’est-à-dire Ndjili, Masina, Petro-Zaïre…, où les «Bana-Mura» ont reçu l’ordre de rafler systématiquement machettes, haches, houes, bèches… bref, toutes les armes blanches potentielles. Dans plusieurs maisons où il y avait plus de 3 jeunes gens de plus de 10 ans, ils ont été tous enlevés et emmenés vers une destination inconnue. Les «Bana-Mura » qui sont aussi mal payés que les autres militaires congolais se sont livrés au racket d’argent et au pillage d’autres biens appartenant aux pauvres civils sans défense.

De son coté, Zoé «Kabila» a lancé une vaste opération d’enlèvement des Congolais en se servant de sa nouvelle société de taxi dont les voitures Toyota toutes neuves attirent les kinoises et kinois près des grandes stations en ville aux heures de sortie des bureaux. La présence de 2 ou 3 tueurs rwandais à l’intérieur de ces voitures les fait passer pour des clients  du taxi qui attendent un quatrième. Ce qui rassure, mais une fois que la victime (congolaise) s’engouffre dedans, elle est maîtrisée par le commando et emmenée vers une destination inconnue. Gare donc aux belles voitures taxis toutes pimpantes !

Echec de la mission KUKULU en Occident :

Hilary Clinton refuse le «don» de «Kabila» pour soutenir sa campagne électorale!

Malgré toutes ses combines, Hyppolite Kanambe n’arrive pas à se débarrasser de cette poisse qui semble lui coller définitivement à la peau et qui sonne le glas de son aventure politique en RDC. De retour de son long voyage, le rapport de «la mission de la dernière chance» que son missi dominici, John Kukulu vient d’effectuer en Occident auprès de ses lobbies politiques qui hier lui étaient tous favorables, ce rapport disions-nous, est plutôt révélateur de fin de la lune de miel entre « Kabila » et ceux qui l’ont fait roi. Aux Etats-Unis, tous les anciens alliés ont tourné le dos au « Kadogo » de Kinshasa. Signe de temps : même les Clinton ont refusé fermement le «don» qu’il leur a envoyé pour apporter son soutien aux présidentielles d’Hilary Clinton. Au Canada, les nombreux lobbies pro-tutsis encore derrière Kagame ont tous, les uns après les autres, refusé de lui apporter leur soutien dans sa folle tentative de rempiler en RDC éternellement. Ce qui a rendu encore fou de rage l’imposteur rwandais, c’est le rapport d’échec de la tentative de recruter le cadre de l’APARECO et bras droit d’Honoré Ngbanda en Suisse. Malgré les vaines gesticulations de Kazadi, la délégation n’a pas réussi à établir un simple contact téléphonique avec Christian Lufungulo comme promis. La source nous a confié qu’après avoir entendu ce rapport, excédé par la colère et la déception des échecs accumulés, le «Kadogo» s’est déchargé sur Didier Kazadi : il lui a donné deux gifles tout en le menaçant de mort pour l’avoir ridiculisé!

 

Le Ciel congolais est sombre et l’orage gronde !

 

Il n’y a que des aveugles qui ne voient pas le ciel congolais assombri et lacéré d’éclairs qui annoncent les foudres de l’orage ; et il n’y a que des sourds qui n’entendent pas encore le grondement menaçant du cyclone qui fonce droit sur la RDC. Mais les ennemis du Congo et des Congolais, eux, ne dorment plus, car ils savent que leur vie est en péril. Beaucoup parmi eux ont choisi de mourir sur notre sol plutôt que de dégager pendant qu’il est encore temps. Ils savent qu’ils n’ont plus de choix, car Paul Kagamé a fait comprendre à tous les Tutsis rwandais qui occupent la RDC qu’ils ne peuvent plus espérer rentrer au Rwanda s’ils venaient à perdre la terre conquise du Congo ! Ils n’ont dans ce cas que deux issues: la mort ou l’exil.

C’est ainsi que pour leur survie, ces occupants rwandais ont choisi de recourir au service des propres fils et filles du Congo que nous appelons des traîtres et des collabos ! Car sans la trahison de ces fils et filles de notre pays, ces quelques milliers d’envahisseurs n’auraient eu aucune chance de dominer 70 millions de Congolais ! C’est ainsi qu’ils ont réussi à acheter le service de l’élite congolaise : des officiers militaires sortis des célèbres académies militaires du monde, des professeurs d’université, des magistrats, des brillants économistes, des vieux politiciens populaires…., tout ce beau monde est aujourd’hui au service des occupants étrangers.  Le seul rempart reste aujourd’hui la jeunesse congolaise et son peuple. C’est donc à eux que le Président de l’APARECO, monsieur Honoré Ngbanda fait appel aujourd’hui pour dresser la barrière qui stoppera le plan méphistophélique de l’ennemi !  

Paris, le 15 Août 2015

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

 

 
 
 
 
 
 
 
 

Kiosque

  • 1
  • 2
Prev Next

Opposition congolaise conglomérat d'aven…

APARECO  - avatar APARECO 03-08-2016

Opposition congolaise conglomérat d'aventuriers & agents de l'occupation en RDC

Opposition congolaise :"conglomérat d'aventuriers" & agents de l'occupation en RDC   VIDEO         1.    Révélations de Frank Diongo : "Katumbi finance Kamerhe , il lui a acheté une maison en Grèce - Kamerhe est...

Dans une interview accordée en 2007, Moi…

APARECO  - avatar APARECO 03-08-2016

Dans une interview accordée en 2007, Moise Katumbi avoue lui-même ses origines zambiennes !

    Source ; http://maravi.blogspot.fr/2007/03/katumbi-is-my-nephew-like-it-or-not.html     (Mwata Kazembe chef coutumier en Zambie confirme que Moise Katumbi est son neveu ... ) Wednesday, March 07, 2007 Katumbi is my nephew, like it or not - Kazembe   Katumbi is...

FLASH- URGENT/ Importante mise au point …

APARECO - avatar APARECO 16-04-2016

FLASH- URGENT/ Importante mise au point de Mr Honoré NGBANDA Ce Dimanche 17 Avril 2016 à 20H30

FLASH - URGENT A suivre absolument !!! Importante mise au point de Mr Honoré NGBANDA Ce Dimanche 17 Avril 2016 à 20H30 (heure de  Paris)  à suivre sur les radios patriotiques (Bendele, Bosembo, Congohorizons) et sur www.apareco-rdc.com   Révélations sur...

Lieu de la conférence-débat de la jeunes…

APARECO  - avatar APARECO 08-04-2016

Lieu de la conférence-débat de la jeunesse congolaise à Bruxelles Samedi 9 avril 2016

        CONFERENCE - DEBAT    A BRUXELLES    SAMEDI 09 Avril 2016   ADRESSE:  Salle Silversquare Louise  523 Avenue Louise 1000 Bruxelles  *****  Places limitées inscriptions recommandées ****   INSCRIPTIONS - INFOS – CONTACTS :  00 324 93 283 437 ou 00 324 66 161...

L'APARECO à nouveau dans la presse belge…

APARECO  - avatar APARECO 19-02-2016

L'APARECO à nouveau dans la presse belge : Retombées de la conférence de l'APARECO au Brussels Press Club Articles du Journal l'AVENIR & de l'Agence Belga Presse

        RDC: l'Apareco ne participera pas à la présidentielle et appelle à la révolution populaire   Dépêche Belga publiée le 17 février 2016   L'Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo (Apareco) ne participera...

FLASH/ Grande Interview de fin d’année a…

APARECO  - avatar APARECO 18-12-2015

FLASH/ Grande Interview de fin d’année avec Mr Honoré NGBANDA Président national de l’APARECO : Ce Samedi 19 Déc. 2015

  FLASH   Grande Interview de fin d’année  avec Mr Honoré NGBANDA Président national de l’APARECO   :    Ce Samedi 19 Décembre 2015   sur les Radios patriotiques   & sur    www.apareco-rdc.com à partir de 21H00 de KINSHASA & PARIS     (20H00 de Londres )  A...

A la veille de la Conférence de Paris su…

 - avatar 11-11-2015

A la veille de la Conférence de Paris sur  le climat, Honoré Ngbanda interpelle  François Hollande sur la situation  préoccupante de la RDC!

***Téléchargez la lettre ici en format pdf*** A la veille de la Conférence de Paris sur le climat, Honoré Ngbanda interpelle François Hollande sur la situation préoccupante de la RDC! Le Bassin...

COMMUNIQUE- L’APARECO DENONCE LA DESIGNA…

APARECO  - avatar APARECO 06-11-2015

COMMUNIQUE- L’APARECO DENONCE LA DESIGNATION DE Mr. SAID DJINNIT COMME  FACILITATEUR DU DIALOGUE ENTRE L’UDPS ET LA MP

  COMMUNIQUE  L’APARECO DENONCE LA DESIGNATION DE Mr. SAID DJINNIT COMME FACILITATEUR DU DIALOGUE ENTRE L’UDPS ET LA MP   L’Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo, APARECO en sigle, a appris sans surprise,...

La résistance en marche

Votre Contribution PAYPAL (Cliquez sur "DONATE")

Notre pays a besoin de votre support pour être liberé. Le pays est sous occupation! Cette libération ne se fera que par les filles et fils de la RDC. Rejoignez la résistance congolaise et contribuez aujourd'hui!



Document très important à télécharger


Apareco Newsletter

Visitez le site en langue de votre choix

English Portuguese Russian Spanish

Registre de condoléances à Botsua Bokulu, Trésorier Général Adjoint de l’Apareco

Aller au haut